ASIEINDE DU SUD

JOUR 6 A PONDICHERY – MARDI 03 AVRIL 2018

Maison Chennai - L'escalier

JOUR 6 A PONDICHERY – MARDI 03 AVRIL 2018

Mes costumes de danse

Ce matin du jour 6 à Pondichéry, je me réveille toute excitée à l’idée d’aller voir la couturière pour essayer mes costumes de danse. Nous voilà partis en tuk tuk avec mon beau-frère. Et là, déception : la patronne m’apprends que les costumes ne sont pas prêts et qu’il faut revenir à 19h. Or, nous partons vers 17h à Madras pour diner et dormir chez le cousin de mon mari avant de décoller le lendemain pour Goa.

A l’issue d’une longue négociation (c’est souvent comme ça en Inde), nous sommes autorisés à revenir à 15h pour voir le travail “fini”. Nous partons aussitôt car nous sommes invités à prendre l’apéritif (mondanités pondichériennes, voir jour 1) chez une ancienne camarade de classe de mon beau-frère.

De retour à la maison, nous bouclons nos valises, nous déjeunons et nous retournons chez la couturière voir mes costumes de danse. Seuls un soutien-gorge (le haut du costume) et une jupe sont prêts. Je me vois donc obligée de mettre un petit coup de pression pour que tout soit finalisé à notre retour de Goa.

Départ pour Chennai (anciennement Madras)

A notre retour de chez la couturière, nous sommes fins prêts pour notre départ pour Chennai (anciennement Madras). Il faut savoir que lors de la colonisation de l’Inde du Sud par les français, ces derniers avaient attribués un nom français à chacune des villes principales.

Or, après l’indépendance, les Indiens ont tout naturellement rebaptisé leurs villes de leurs noms indiens. Il en a été de même pour cet ancien comptoir anglais où les anglais débarquent en 1639. Donc, que l’on dise Madras ou Chennai, on parle bien de la même ville. Le taxi arrive, nous partons pour Chennai, nous trouvons difficilement la maison du cousin mais nous finissons par y arriver. Dès notre arrivée, nous y recevons un accueil très chaleureux.

Une maison luxueuse

Le cousin possède une maison luxueuse. Après une petite cour extérieure carrelée décorée comme un jardin avec plein de plantes en pot, on accède à un escalier qui mène au salon. Il est particulièrement grand et, surprise : la première chose que l’on voit est … une immense volière remplie avec une famille de perruches. Il y a là, la femelle, le mâle et 2 oisillons.

La seconde particularité, à côté de l’immense cage, est une réplique de la grotte de Lourdes (les indiens catholiques sont très croyants). Depuis le salon, à gauche de l’entrée, il y a déjà une chambre. Le reste du salon est parfaitement bien décoré. Il se poursuit par une grande salle qui est la salle à manger. Ensuite, il y a un petit couloir qui abrite un lavabo et la pièce de W.C. Sur la gauche se tient la cuisine et, au bout du couloir il y a une autre chambre.

Maison Chennai - L'escalier
Maison Chennai – L’escalier

L’escalier qui mène à l’étage est somptueux, tout en marbre et fer forgé. Il débouche sur une grande mezzanine à partir de laquelle on a vue sur le salon et sur la réplique de la grotte qui est si imposante qu’elle arrive presque au niveau de l’étage.

La mezzanine dessert 2 chambres qui possèdent chacune une salle de bains privée et une terrasse qui donne sur la cour d’entrée.

 

"<yoastmark

 

La mezzanine de l'étage_photo 2
La mezzanine de l’étage_photo 2

Par contre, comme dans toutes les maisons indiennes, il n’y a pas de papier dans les toilettes mais des douchettes. Je vous rappelle qu’il faut toujours voyager en Inde du sud avec son rouleau de papier toilette 😉

Ainsi s’achève ce jour 6 en Inde du Sud.

A demain pour le jour 7

Pour reprendre ce récit depuis le début, c’est ici : http://monrevevoyage.com/2018/03/27/inde-du-sud/

 

Leave a Response

error: Content is protected !!